Social : emploi des jeunes

#1jeune1solution

Le Premier Ministre Jean CASTEX  a présenté le 23 juillet dernier le plan Jeunes “#1jeune1solution”, complétant les aides à l’apprentissage, et salué par l’U2P dans un communiqué  « La prime à l’embauche de jeunes complète les aides à l’apprentissage et à la professionnalisation » qui y fait suite.

Ce plan est doté d’une enveloppe de 6,5 milliards d’euros sur deux ans destinée à financer des mesures pour accompagner les jeunes de 16-25 ans au sortir de la crise de la COVID-19.

4000 euros pour l’embauche d’un jeune de moins de 25 ans

La mesure phare est une aide de 4 000 euros pour l’embauche d’un jeune de moins de 25 ans recruté entre août et janvier, payé jusqu’à deux fois le SMIC, sur un contrat d’au moins trois mois. 

Le plan reprend également les aides pour les embauches de jeunes en alternance d’ici à fin février en étendant aux contrats de professionnalisation les aides exceptionnelles dédiées dans un premier temps aux contrats d’apprentissage : 5 000 euros pour un apprenti ou un contrat de professionnalisation de moins de 18 ans, 8 000 euros pour un majeur. Ainsi, c’est une très bonne nouvelle car les stagiaires en CQP par exemple répondant aux critères d’âge sont dorénavant concernés par l’aide. Cette prime concernera tous les diplômes jusqu’à Bac + 5 inclus et plus seulement jusqu’à la licence professionnelle.

Les modalités de cette aide qui s’appliquent la première année de l’exécution des contrats conclus entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021 seront fixées par décret, notamment pour les entreprises de plus de 250 salariés qui devront respecter certaines conditions pour être éligibles.